Photo : enregistrement de Despacito par Gérard

C'est avec une grande tristesse que la rédaction du Vilain Petit Canard a appris le décès inopiné, ce samedi, de Gérard, le poulet en plastique du blogueur Franco Muñoz, qui s'était fait connaître du public au travers d'une interprétation inoubliable de Despacito, en septembre 2017 (plus de quatre millions de vues). Il se serait étouffé avec une cacahuète, dans un accès de fou-rire, en regardant la prestation de Netta Barzilai à l'Eurovision.

En dépit des tentatives de réanimation prodiguées par Franco — et l'arrivée rapide des secours — ceux-ci n'ont pu que constater le décès lors de leur arrivée sur place.

Encore marqué par cette disparition, Franco a néanmoins souhaité nous témoigner ce que furent les derniers instants de Gérard : 

« Il riait comme un fou, se contorsionnant dans tous les sens, émettant des pouëts-pouëts stridents, ne s'arrêtant que pour picorer rapidement des cacahuètes enrobées de paprika que j'avais mises à table, en guise d'apéro. Il n'avait rien bu : d'ailleurs, il ne buvait jamais. Je ne sais trop si c'est juste la dégaine de cachalot sous Lsd de l'intéressée, ou sa prestation vocale (Gérard chante sans vocoder, lui) qui le mettaient dans cet état. La fatalité a voulu que la proclamation du vainqueur coïncide exactement avec un des moments ou Gérard picorait : j'ai entendu quelque chose comme "Pwêêêêt shouuuuish-shlouk", puis plus rien.  Au moment où je me suis tourné vers lui, il n'avait déjà plus sa belle couleur jaune pi... et gisait sur le sofa, les yeux révulsés, essayant désespérément d'avaler un peu d'air, la cacahuète — ou les deux. »


Note : cet édito est une parodie.  Aucun poulet en plastique n'a été maltraité durant l'exercice, ni aucun cachalot d'ailleurs.  Et je ne sais même pas si Franco Muñoz regardait la finale de l'Eurovision samedi, ou pas.  Mais s'il l'a fait, il sait maintenant pourquoi la vidéo de son poulet avait cartonné.

Sélection d'Actu

Le maître du monde... et son toutou

Source : www.independent.co.uk

Il fallait y penser !

On pourrait peut-être aussi retirer le droit à manifester de la constitution.  Plus de manifs, plus de casseurs !