Macron: son énergie et son dévouement pour le progrès au Kosovo

AILLEURS

C’est avec une joie à peine contenue que le mandaté du mois de mai s’est fait photographier main dans la main, épaule contre épaule, comme pour un mariage, avec le parrain kosovar Hashim Thaçi. Non content de trottiner à la remorque de ses maîtres étasuniens et allemands qui furent les architectes de l’implosion de la Serbie en 1999, le petimetre[1] de l’Elysée semble donc s’être entiché de celui que le Conseil de l’Europe soupçonne d’être ou d’avoir été un trafiquant d’organes (voir l’article « Macron et son invité Hashim Thaçi » sur le site Les Crises d’Olivier Berruyer).

En agissant de la sorte, le penseur printemps vient confirmer la trahison de la Serbie par la France, d’une Serbie qui se dressait comme un roc sur le chemin de la mondialisation et que les artificiers de l’OTAN ont fait sauter pour que le les flux financiers ne connaissent plus d’entraves et apportent bonheur et prospérité aux peuples des Balkans (en n’oubliant pas d’isoler Belgrade de ses débouchés sur l’Adriatique et de la priver de marine de guerre[2].

Thaci.png

J’ignore ce que se sont dit les deux hommes en prenant leur petit goûter entre les ors immondices de ce palais anachronique, j’ignore quels mots ont laissé filer leurs crocs devant le grand miroir prétentieux, plein d’échos oubliés et de secrets inavouables, mais je suis certain que cette réunion de travail – mais de quel travail parle Hashim Thaci ? – s’est faite les pieds dans le sang – et ça devait bien clapoter sous la table dressée cristal et porcelaine –, dans le sang des Serbes écrasés sous les bombes d’un Occident en croisade furieusement humanitaire, dans le sang des vieillards traînés hors de chez eux et exécutés froidement par l’Armée de Libération du Kosovo, dans le sang humilié des religieuses violées par des « criminels de guerre parés par M. Kouchner du titre d’héroïques résistants kosovars » (voir la vidéo : « Le colonel Jacques Hogard sur le Kosovo », Cercle Aristote, vers 15 mn).

On voit bien qu’elle a changé la politique avec l’emmarchisme et son candidat, on voit bien qu’elle est devenue belle la France sous le talon des petits maîtres de l’administration qui surplombent le troupeau bêlant et l’ignorent même – oubliant presque de le mépriser – pris qu’ils sont dans leurs bas calculs et dans les compromissions qui font leur succès, leur fortune et les font se dandiner dans leurs ego distendus.

Par Bruno Adrie | Article original

Photographie : bombardement de Belgrade par les forces de l’OTAN  (source Sputnik)

Notes

[1] Terme espagnol désignant un personnage qui se veut élégant et qui est excessivement soigné.

[2] C’était en petit ce que l’OTAN a cherché à faire en grand à la Russie en organisant son coup d’Etat à Kiev en février 2014. Devant le danger, la Russie a occupé la Crimée afin de rester maîtresse des lieux et de sa flotte stationnée à Sébastopol.

Comments

Macron, son gouvernement et ses godillots sont un cauchemar pour la France, réveillons nous, il y a urgence.

On pourrait envisager un jubilé à l'occasion des 50 ans de mai '68.  :)

Les assertions et opinions exprimées dans les pages du Vilain Petit Canard par des contributeurs, ou dans le cadre d'une reproduction restent propriété exclusive de leurs auteurs respectifs réputés en assumer l'exactitude et la responsabilité qui ne peut être imputable à la rédaction du Vilain Petit Canard. Ces articles sont signalés par une mention spécifique du nom de l'auteur ou son pseudo s'il a souhaité garder l'anonymat, et mentionnent un lien vers l'article original.

Newsletter hebdomadaire

Ils l'ont dit [+]

Vous avez cru jusqu'à ce jour qu'il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n'y a que des esclaves : là où nul n'obéit, personne ne commande.
Anselme Belleguarrigue
Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux.
Étienne de La Boétie
Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire
George Orwell

Sélection d'Actu