Le Figaro trafiquerait-il ses sondages ?

ACTU

Il semble bien que le vénérable Figaro se serait livré à une manipulation bien crapuleuse d'un de leurs propres sondages lorsqu'il s'est aperçu que les internautes ne votaient pas « comme il faut »

Ainsi, d'après les internautes qui avaient rapporté cette manipulation, le sondage, publié initialement le 08.03 à 15:25, portait sur la question suivante :

>> Êtes-vous favorable à la sortie de l'euro ?

Alors que plusieurs dizaines de milliers de personnes avaient déjà voté, majoritairement en faveur d'une telle sortie, il semble que la question ait été changée tardivement, inversant littéralement le sens de la question, sans toutefois remettre à zéro les compteurs, pour devenir :

>> Craignez-vous les conséquences d'une sortie de l'euro ?

À noter que l'URL de l'article porte encore la marque de la question initialement posée.  En effet, dans la plupart des CMS, lorsque l'on créé une page, il propose automatiquement un nom contenant les principaux mots du titre ainsi que des caractères plus ou moins au hasard et éventuellement la date au format US pour garantir qu'il s'agit bien d'un permalien unique pour le site.  C'est une exigence pour les médias qui participent au programme Google Actualités.

Or dans l'URL, on lit : http://www.lefigaro.fr/actualites/2017/03/08/01001-20170308QCMWWW00200-etes-vous-favorable-a-la-sortie-de-l-euro.php

Mais pourquoi ne pas avoir dans ce cas changé l'URL aussi ?  Tout simplement parce que cela ne passerait pas au niveau des réseaux sociaux qui verraient ce sondage comme un nouveau, et donc auraient conservé également la référence à l'ancien.  Pareil pour Google et les autres moteurs de recherche.

Ci-dessous une copie d'écran reprenant quelques commentaires de lecteurs dénonçant la manipulation

Que faut-il en penser ?

Eh bien tout d'abord ceci illustre ce que j'écrivais déjà depuis un certain temps.  Il est désormais possible pour les médias, en tout cas pour ce qui concerne la partie « en ligne », d'altérer après coup le contenu d'un article ou, comme dans ce cas-ci, d'un sondage en ligne.

Et il n'existe à ce stade aucun moyen de le prouver, parce qu'aucun média ne prend la peine (ou le risque ?) de signer numériquement ses contenus lorsqu'il les publie.  Ceci aurait pour effet de les rendre « non-répudiables », entre-autres, et de fait, opposables en justice (il suffirait d'avoir une copie du contenu de la page contenant le bloc de signature).

Néanmoins, dans ce cas-ci comme dans les autres, de telles modifications laissent inévitablement des traces et attirent souvent l'attention des internautes, qui ne se priveront pas de crier au scandale.

Ainsi, même s'il n'y a pas de preuve formelle (matériellement impossible à constituer), il y a un faisceau convergent d'éléments, à commencer par des témoignages qui indiquent qu'une telle manipulation a bien été opérée dans le but de retourner un vote en faveur d'une sortie de l'euro... en son opposé, à peu de choses près.

A vous de juger !


Si l'un d'entre vous dispose d'une copie d'écran au moment où le sondage portait encore sur la question initiale (Êtes-vous favorable à la sortie de l'euro ?), vous pouvez toujours prendre contact avec moi via facebook ou via mon formulaire de contact.

Merci à Trouble-Fait d'avoir attiré mon attention là-dessus.

Comments

Comme pour les statistiques, votre exemple démontre que les sondages sont véritablement fait pour faire dire ce que l'on veut.

Merci pour cet article, je n'ai pas le réflexe de vérifier l'URL (ni d'aller voir les sondages d'ailleurs) mais cette astuce sera vraiment utile.

Est ce que cette manipulation va faire passer le journale du sondage en ourage/rouge dans decodex? ;-)

Mmmh, faut pas rêver, quand un média dominant manipule un article, y compris L'Immonde, c'est une "erreur", et quand un autre média publie ne serait-ce qu'une erreur, c'est fake news, immédiatement sanctionné du petit macaron qui va bien.

Les assertions et opinions exprimées dans les pages du Vilain Petit Canard par des contributeurs, ou dans le cadre d'une reproduction restent propriété exclusive de leurs auteurs respectifs réputés en assumer l'exactitude et la responsabilité qui ne peut être imputable à la rédaction du Vilain Petit Canard. Ces articles sont signalés par une mention spécifique du nom de l'auteur ou son pseudo s'il a souhaité garder l'anonymat, et mentionnent un lien vers l'article original.

Newsletter hebdomadaire

Ils l'ont dit [+]

Nous n'avons plus de grand homme, mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche avec une sérénité dans l'incompétence qui force le respect.
Pierre Desproges
La perversion de la cité commence par la fraude des mots.
Platon
Quand une guerre éclate, la première victime c’est toujours la vérité.
Hiram Johnson

Sélection d'Actu