Encore une citation apocryphe de Joseph Goebbels

VARIA

Juste un petit articulet pour tordre le cou à une citation, faussement attribuée à Joseph Goebbels, Ministre à l’Éducation du peuple et à la Propagande sous le Troisième Reich.

Elle circule depuis un certain temps sur internet, et même des médias comme Le Temps n'ont pas hésité à la reproduire, sans vérification aucune, apparemment.

« Nous ne voulons pas convaincre les gens de nos idées, nous voulons réduire le vocabulaire de telle façon qu’ils ne puissent plus exprimer que nos idées. »

D'une manière générale, il est bon de temps à autre de vérifier par une simple recherche que l'attribution qui est faite de telle ou telle citation est correcte, surtout si, comme dans ce cas, elle pose quand même quelques questions logiques :

  • Aucune source fiable
  • Cela ressemble par trop à une paraphrase de G. Orwell, dans 1984 (novlangue)
  • J. Goebbels était un fin lettré, docteur en philologie germanique, je l'imagine mal estropier la langue qu'il adorait.  D'autre part, le régime Nazi a montré dès sa prise de pouvoir comment il luttait contre les idées dissidentes, en créant les camps de concentration et en y déportant les opposants qui y seront rejoints plus tard par les Tziganes et les Juifs.

Pour en avoir le coeur net, j'ai à nouveau fait appel à l'un des meilleurs spécialistes dans ce domaine,  le Prof. Randall Bytwerk, Professeur Émérite du Calvin College (Grand Rapid).  Il a créé et continue à maintenir un large fonds de documents relatifs à la propagande allemande couvrant également la période allant de 1949 à 1989 (DDR).

Voici sa réponse - (13.02.17 - 10h36)

I agree that it is almost certainly fake.  I've never come across anything like it.

I'll do some checking to see if I find examples that have found their way into English.  If you write something on it, send me a link.

Randall Bytwerk

Sachant que le Prof. Bytwerk a lu et répertorié tous les écrits de l'intéressé, je crois que le doute n'est plus permis : il s'agit bel et bien d'une citation apocryphe.

Comments

Comme quoi il ne faut pas Goebbels tout se qu'on dit!

Je suis souvent dubitatif face à des citations que je crois douteuses.  Pour celle-ci, comme pour la précédente j'ai pris la peine de vérifier, avec le concours du Professeur Bytwerk; puis d'en faire un article, et il y a une raison sérieuse à cela.

En effet, on observe ici une sorte de transfert psychologique.  Si vous lisez l'article du Temps cité plus haut, vous verrez que l'auteur réalise une sorte d'analyse de faits et d'intentions... qui sont parfaitement inexistants, et totalement anachroniques. 

Ce n'est pas le parti Nazi à l'époque de Goebbels qui a confondu 1984 avec un manuel de communication.  Ce sont bien nos gouvernements contemporains, aidés en cela par une presse de plus en plus complaisante qui ont introduit ces pratiques, depuis la fin des années '80.

J'ai donc pensé que ce n'était pas inutile de mettre ce phénomène en évidence.

Philippe

Et vous avez bien raison! Merci, en tout cas, pour cet article.

Je pensais être bien informée en matière de propagande (j'ai étudié les cas de zozos comme Edward Bernays), mais là, chapeau ! Je n'avais pas repéré que la base des manipulations du langage qui, en ce moment, envahissent la communication politique, d'entreprise, etc, est directement Orwell lui-même. Je le prenais pour le dénonciateur d'un phénomène pré-existant et inhérent à la propagande alors qu'en fait, vérification faite, il est vrai que même Bernays n'avait pas pensé à tordre consciemment le sens des mots, à inventer des néologismes ou à simplifier le langage. Ils ont effectivement pioché l'idée chez Orwell, le pauvre.

Autre point : accuser l'autre, a fortiori les croquemitaines N°1 de l'Occident, les nazis, de ce dont on est soi-même coupable revient à dire qu'on ne le ferait jamais, au grand jamais (alors que...). Est-ce un transfert ou une nouvelle brillante tactique de nos spin doctors ? La projection psychologique (soit le transfert de ses propres défauts sur l'autre, donc) s'est tellement banalisée qu'il y a lieu de se poser la question.

Et bravo pour votre site.

Merci à vous.

Bonjour Philippe,
Sur mon site, je termine depuis longtemps des citations.
Citations qui parfois répondent aux articles qui les précèdent.
Je prends le plus souvent la même source.
J'y suis donc allé voir.
http://evene.lefigaro.fr/citations/joseph-goebbels
La citation dont il est question, je ne l'y ai pas trouvée.
Mais il y en a d'autres parfois plus instructives comme "Plus le mensonge est gros, plus il passe" et celui-là, est en pleine actualité et aurait pu accompagner mon dernier billet sur Trump.
Herman Van Rompuyt faisait partie du journal parlé de ce matin.
Il disait être en colère à cause du fait que le mensonge, la vindicte étaient devenus la règle avec ce personnage.
Je vais l'introduire sur mon site en commentaire

La manipulation par l'APPAUVRISSEMENT DU LANGAGE lui-même, ce ne sont pas les nazis qui l'ont faite (ou alors assez peu, de façon plutôt marginale) mais en revanche ceux qui ne s'en sont point privés (d' ÉLAGUER LE DICTIONNAIRE) , ce sont les SOVIETS & les MAOÏSTES :
En effet avec STALIN & MAO, on tord et distord les MOTS du langage jusqu'à leur faire véhiculer de NOUVEAUX "CONCEPTS", si on peut appeler ça des "concepts" car ce sont en fait des OXYMORES (ou OXYMORONS) du genre : "Eau sèche" , "Asservissement libératoire" etc et tout le charabia habituel aussi aux TROTSKOS ... Ensuite, des sangsues parisiennes comme LACAN, puis enfin la machine publicitaire de crevures comme SÉGUÉLA, et tout le soviet suprême du P.S. franco-parisien , ont pris le relais ...

Page Facebook

Soutenez le Vilain Petit Canard

Newsletter hebdomadaire

Ils l'ont dit [+]

Ce sont deux drôles d'animaux bien bêtes que l'homme et le lapin une fois qu'ils sont pris par les oreilles
Mirabeau

Sélection d'Actu